Le secret des courtiers : des extranets surdéveloppés.

La réussite de toute activité de courtage aujourd’hui, réside principalement dans la standardisation et l’automatisation de leurs procédures internes autrement dit les extranets. Les courtiers grossistes en prennent donc grand soin et se font une priorité que d’avoir des extranets performants en adéquation complète avec leur activité et leurs axes de développement stratégiques.

Les grossistes ont une volonté non dissimulée de faciliter l’activité de leurs courtiers locaux par le biais de plusieurs actions : augmenter leur autonomie, standardiser les procédures, diminuer les frais fixes et de gestion. Il est important de noter que le groupe Zéphir a axé sa stratégie autour de son extranet et en a véritablement fait son levier de croissance avec 98% de la production de ce courtier concentrée dans son extranet.

Les preuves de l’efficacité de ces plateformes internes sont tellement importantes que les grossistes du secteur comme Ciprès Assurances ou encore Solly Azar les ont définitivement placées au cœur de leur stratégie commerciale. Ainsi, des outils n’ayant que deux ou trois ans d’existence sont remaniés, remis à jour ou complètement refondus afin d’avoir des versions aussi récentes que pertinentes de disponibles pour les utilisateurs et ainsi permettre à ces grossistes d’augmenter définitivement leur visibilité, leur réactivité et leurs parts de marché. Le moindre bug de ces outils peut engendrer en quelques heures des pertes sèches non négligeables pour la société, des équipes compétentes et efficaces doivent donc être allouées à ce pôle complexe et stratégique.

Des grossistes reconnus paris sur une refonte complète de leur système quand d’autres mises sur une évolution progressive et des mises à jour fréquente de leur solution comme Alptis qui est en tête de classement des meilleurs extranets tous les ans et qui pourtant exploite un extranet datant de 2013. Nous parlerons également du grossiste Apivia qui a définitivement investi financièrement et humainement dans son extranet puisqu’il se targue d’avoir une équipe de spécialistes du digital en internes dédiés à ses courtiers et joignables de manière quasi instantanée.

La prise de part de marché et le maintien de ces dernières :

Aujourd’hui au-delà de l’extranet s’il y a bien un aspect à ne pas négliger dans le domaine du courtage en assurances pour les grossistes c’est bien le coaching des courtiers locaux et le soutien dans la mise en place de leur politique commerciale. Ainsi, April au sein de son extranet offre un service totalement inédit et différenciant à ses courtiers en leur offrant la possibilité de créer des campagnes clients, des phoning, emailing, cross-selling, … cela augmente leur visibilité et potentiellement leurs ventes sur leur secteur. En tant que grossiste innovant April a également pris le parti de permettre à ses courtiers d’intégrer leur tarificateur sur le site internet de ces derniers, les particuliers pourront déjà avoir une idée de leur budgets assurantiels en un clic. Et ce ne sont pas les seuls, d’autres grossistes comme AssurOne pour ne citer que celui-ci prennent également le pari de multiplier les services proposés à leur courtier et de se digitaliser de plus en plus.

Pourquoi un tel engouement pour les extranets ?

Il faut noter que ce sont les courtiers pour majorité qui sont à l’initiative de cet engouement pour le développement des extranets. En effet, en tant qu’utilisateurs uniques des extranets des compagnies ou des grossistes ils ont un recul et une utilisation suffisantes des outils pour en faire un jugement et lister les points d’améliorations de ces derniers afin de les rendre d’avantages performants et compatibles avec leur activité au quotidien. En effet, un courtier rapide c’est un courtier qui traite plus de dossier et donc potentiellement qui signe plus de contrats. C’est ainsi que désormais et pour la majorité d’entre eux les courtiers sont consultés par leurs partenaires grossistes pour participer à l’optimisation et aux mises à jour des extranets.

Construire ensemble le courtage de demain

Les grossistes les plus réputés comme ECA, MaXance, et bien d‘autres créent des panels de courtiers au sein de leur société afin de construire ensemble les extranets de demain, pour que ces derniers soient plus performants et correspondent réellement à leur besoins pratiques et répondent aux contraintes qu’ils rencontrent dans leur travail au quotidien.
Les grossistes quant à eux jaugent les besoins des uns, les besoins des autres et font un mix plus ou moins cohérent. Certains vont s’attarder sur le design de leur extranet quand d’autres accorderont plus d’importance à la sécurité ou à l’intuitivité de leur plateforme.
Dans tous les cas, les personnes en charge de l’élaboration des codes courtiers par ces différents procédés auront la possibilité de supprimer, ou de créer et des comptes et des codes à leur guise.
L’extranet a donc toute sa place dans la stratégie de développement des courtiers grossistes ; on est cependant en droit de se demander si le développement systématique de ces extranets ne va pas définitivement couper toute relation entre les assurés et les grossistes au profit des courtiers de proximité ? La perte de contrôle peut-elle être à terme un risque majeur pour les grossistes ?

Leave Comment